Le Maroc vu du ciel

Vos messages

Le Maroc vu du ciel

lemarocvuduciel.jpg

La diffusion du documentaire "Le Maroc vu du ciel" le 22 juin dernier sur France 2 a suscité de nombreuses manifestations que nous avons relayées auprès des équipes concernées. Voici en retour, la réponse élaborée par la production du film et signée par le réalisateur lui-même : 


"Yann Arthus-Bertrand souhaite rappeler que le sort des Sahraouis est en effet préoccupant, que ce soit du côté marocain ou du côté algérien. 
Les droits des peuples nomades sont trop souvent bafoués dans le monde.
Le documentaire "Le Maroc vu du ciel" rappelle aussi que la souveraineté marocaine sur le territoire situé au sud de Laayoune n’est pas reconnue par l'Organisation des Nations Unies (ONU) car, selon les termes des Nations Unies : " il s'agit d'un territoire non autonome en attente de son autodétermination". 
Ce rappel a été interprété comme trop discret par certaines voix, mais il faut comprendre qu'un film "vu du ciel" n’est pas un film d’investigation politique. Pour ce dernier genre, il faut être au sol pour interviewer les témoins, à l’instar du projet "Human" du même réalisateur qui, au plus près de milliers d’hommes et de femmes dans le monde, a exprimé leurs expériences, leurs douleurs et leurs espoirs.
D'une manière générale, Yann Arthus-Bertrand et ses équipes œuvrent pour la défense des droits de l’homme à travers le monde, s’associent à la douleur du peuple Sahraoui en l'occurrence et soutiennent le processus démocratique exigé par les Nations Unies.".
 

Publicité